08 février 2006

Information illiteracy ou illiterate information?








Lu dans Tout sur l'école, d'Alain Bentolila.

Le danger de la télévision : c'est l'absence de message articulé.
Exemple utilisé: Parmi des enfants de 4 ans, 90% prennent un message antitabac pour un message en faveur du tabac, parce que la forme qu'ils ont le mieux assimilée via la télévision est celle de la publicité et non pas celle de la narration.

Le danger d'internet : c'est l'absence de but.
Le lycéen n'aura pas nécessairement la volonté suffisante pour ne pas se perdre dans les multiples choix que lui offrent les sites. Il va oublier les différentes pages par lesquelles il est passé, il va même oublier l'objet précis de sa recherche. Moins un élève a de connaissances, plus il lui sera difficile de concentrer sa démarche.

2 commentaires:

Bibliobsession a dit…

ah ben alors on sert encore aux ados le problème c'est que souvent il ne se servent pas de nous!

quant aux enfant, leur temps de cerveau est donc encore plus disponible pour tf1 voilà qui va plaire à M. Le Laid!

Bruit et chuchotements a dit…

Précision : pour les ados, les comportements indiqués ont été constatés lors de cours de recherche documentaire dans un lycée.

Et dans les deux cas, le problème c'est la capacité du sujet à pouvoir réarticuler des contenus qui maintenant sont par leur forme même (tv, internet), désarticulés. Bref je pense qu'augmenter les cours de méthodologie documentaire (ce qui est parfois préconisé) rate un peu le problème culturel posé.

...